Mocsou par Christine

Quand Nono, le généreux m’a proposé de faire ce marathon, j’ai dit oui assez rapidement, pour 2 raisons : je fais totalement confiance à Nono, expérience réussie de Clonaklity et générosité de la famille TGVISTES que je connaissais pour la 1 ére fois.😉

Nous voilà tous embarquer par les navettes à domicile, direction l’aéroport de Luxembourg Findel.
Enregistrement aux bornes automatiques et 1 er problème Jp ne va que jusqu’à Amsterdam..je fais mon enregistrement et je vois apparaître le nom de ma fille et de mon gendre..bizarre..je me dis que c’est parce qu’ils reviennet de Madeire..Nono à côté de moi dit : oui oui c’est çà..Je ne tilt pas encore.. Jp va s’enregistrer et l’hôtesse lui dit : vous avez le même problème que Biava Sandra.. Lui non plus ne tilt pas et répond : c’est pas grave, elle n’est pas là…

Nous nous dirigeons vers les douanes et là Nono me dit : »j’ai une surprise pour toi, elle va arriver, ne bouge pas ». Je regarde autour de moi, un peu surprise et je vois arriver ma nénette Sandra, mon gendre Kris Ska-punk, mon grand Greg Le Zgeg Et ma belle-fille Anne – Marie…et vous vous en doutez je fonds en larmes, embrassades , etc…QUE DU BONHEUR. je voyage avec mes enfants avec qui je n’avais pas pris l’avion depuis l’année 2000, plus le reste de ma famille y compris ma petite soeur et mon beauf JC. LA TOTALE…😍🤗

Malgré le fait que ma valise, celle de Nono et d’Anne-Marie soient perdues, nous sommes arrivés à Moscou sans encombre.

Doutes pour nous 3 de se demander quand nous les récupérerons, surtout avant le Marathon..

Samedi arrive, montage des blades, dont une à souffert, donc les mécanos se mettent au travail, en utilisant des outils de fortune des ouvriers travaillant pas loin de là..en route pour récupérer les dossards, acheter ce qu’ils nous manquent au cas où les valises ne seraient pas là..Visite de Moscou l’aprés-midi avec les 2 fauteuils, Jordan Wilmouth et moi et là consternation, car le métro où la ville n’a aucune accessibilité pour les personnes à mobilité réduites. Heureusement , dans l’équipe, les hommes costauds sont là pour nous aider : Kris Ska-punk, Nicolas Hoffmann et JP…et Aurelie Hoffmann
aussi qui s’y colle. Heureusement que tout le monde s’y met.

La place Rouge, le Kremlin, la Cathédrale, le Mausolé, les jardins fleuris .. tout est un enchantement. Nous rentrons tous heureux et fatigués.
Bonne soirée et bonne ambiance mais sérieux car demain c’est le marathon.

Pauvre Nono, qui dormira peu, car il va récupérer nos valises, parti à minuit et retour vers 4h..Mais t’étais où Nono, tous ce temps là..MDR🤣..

Le marathon, du plaisir de courir avec mes anciens et nouveaux batards (JC, Céline, Tony Gremillet) et bien sûr Séverine Alexandre, Yoann Alexandre, Hugo Xln mon vosgien préféré. Désolé Tony, mais Hugo je l’ai connu avant toi. Au fait Tony, j’ai toujours mal à l’épaule gauche..Tous savent pourquoi…😉

Une joie immense de découvrir cette ville à la fois hyper moderne et en même temps, vielliotte et attachante de part sa magnificence, longeant la Moscowa et passant le long de la plcae rouge. Malgré mon arrêt, envie pressante, nous améliorons notre score de 26 mn, marathon fait en 4h. BRAVO A TOUS. Dommage pour Jc, Nono, Hugo qui ont eu des soucis et ont aidés notre adorable Andréa Draperi à finir son Marathon.
Le soir, là, on se lâche un peu et on profite des bonnes choses de la vie.

Retour le lundi, avec déjà la tristesse de rentrer, l’assistance loupée pour Jordan Wilmouth etmoi, mais réconforter par le commandant de Bord de notre avion, qui me poussera et nous permettra de prendre notre correspondance pour Luxembourg où déjà tout le monde est dans l’avion et nous attend pour décoller.

L’arrivée à Luxembourg est le signe des aurevoirs et des embrassades et le moment de se quitter, chacun dans ses navettes.

Comme toujours, le TGV54 a montré sa générosité envers moi et ma famille intégrée, un séjour inoubliable grâce à Georges Abitbol et Stephane Salari qui nous ont permis de faire ce voyage rempli de belles images et de souvenirs plein les yeux ..

Je sais , mon résumé est log mais tellemnt de choses à dire

UN GRAND MERCI AU TGV54 ET MON NONO pour m’avoir permise de vivre cette grande aventure en famille.

Je vous aime et j’attends avec impatience de revivre tout cela.